Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Office de tourisme d’Ecouen

L’épée à la Renaissance

Exposition temporaire au musée jusqu’au 24 octobre 2011.

Une sélection d’une quarantaine d’œuvres, dont certaines, empruntées pour l’occasion (musée de l’Armée, musée de Montmorency), est exposée de façon thématique pour écrire à la fois leur évolution et leur usage à la Renaissance.

Une période charnière du développement de l’épée
Avant le XVIe siècle, l’épée est avant tout utilisée comme arme de guerre. Les bouleversements dans l’art militaire et le perfectionnement de l’armement défensif entrainent une évolution et une spécification de son usage. La grande évolution se situe dans le domaine civil avec l’apparition de la rapière et la codification du duel à la fin de XVe siècle. Les maîtres fourbisseurs développent la garde qui devient une véritable grille de protection enserrant la main. Appréciées pour leur décor, les gardes sont aujourd’hui un élément de datation important contrairement à lame.

Objet de luxe et d’apparat
L’épée de parement, arme non utilitaire de luxe, était offerte en tant que symbole d’une fonction comme l’épée de Connétable, le chef des armées. La fabrication d’une épée fait appel à de nombreux corps de métiers (fourbisseur, maître garnisseur, orfèvre) et il existera tout un commerce européen autour des lames. Ces épées d’apparat rivaliseront par leur ornement somptueux souvent créé par des artistes tel Holbein ou des ornemanistes tel Virgile Solis ou Etienne Delaune.

La salle des armes
Installée au sein de la salle des armes, une des plus appréciées des visiteurs, cette présentation temporaire entre en résonance directe avec les armes exposées et en particulier les épées récemment restaurées de la collection Edouard de Beaumont. Cet accrochage s’accompagne d’un parcours de visite sur la symbolique de l’épée au sein des collections permanentes et le décor du château d’Ecouen (peintures murales, tapisseries, pavements...).

Cette présentation entre dans le cadre d’une politique de coopération scientifique soutenue entre les deux institutions et d’expositions communes, tous les deux ans (L’Art des frères d’Amboise – 2007 / Le bain et le miroir – 2009).

Allez sur la page du musée : Ici

Mentions légales | | Plan du site |  RSS 2.0
Office de Tourisme d'Écouen, Manoir des Tourelles, place de l'église, 95440 Écouen - tél : 01.39.90.85.32 - un e-mail ?